Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Ce site est optimisé pour fonctionner sur Edge. Fermer

La formation professionnelle : qui fait quoi ?

France compétences unique instance de gouvernance nationale de la formation professionnelle et de l’apprentissage.

Les acteurs de la formation professionnelle en vidéo

Les acteurs de la formation professionnelle se constituent de trois principales catégories

  • La demande : les entreprises, les salariés, les demandeurs d’emploi, les jeunes …
  • L’offre : les prestataires contribuant au développement de compétences

(OF, Centres de bilan de compétences ou de VAE, opérateurs du CEP, organismes certificateurs …)

  • Le financement : l’État, les Régions, les entreprises, les OPCO, les associations Transitions Pro, les actifs

France compétences est l'unique instance de gouvernance nationale. Elle assure le financement, la régulation et l'amélioration du système.

Les financeurs

L’État

L’État agit pour promouvoir le principe d’égalité d’accès à la formation professionnelle sur l’ensemble du territoire. Il coordonne notamment la gestion des fonds de la formation des demandeurs d’emploi dans le cadre du PIC.

En savoir plus

Les Régions

Les Régions détiennent une compétence de coordination sur leur territoire des politiques de formation professionnelle, notamment au travers du contrat de plan régional de développement des formations et de l’orientation professionnelles.

En savoir plus

Les OPCO

Les 11 OPCO ont pour missions de financer les formations en alternance, d’aider les branches à construire les certifications professionnelles et d’accompagner les PME pour définir leurs besoins en compétences.

En savoir plus

Les branches professionnelles

Les branches professionnelles ont pour mission de définir les garanties applicables aux salariés employés par les entreprises relevant de leur champ d’application. La loi Avenir professionnel renforce leur rôle en matière de GPEC, d’élaboration des certifications professionnelles, de pilotage et du financement de l’apprentissage.

En savoir plus

Les entreprises

 

L’employeur participe au financement de la formation en payant une contribution annuelle basée sur la masse salariale. La formation lui permet de développer les compétences de ses collaborateurs, de les adapter à leur poste de travail, de maintenir leur employabilité et la reconversion au sein de l’entreprise.

En savoir plus

Les associations Transitions Pro

 

En charge notamment des projets de transition professionnelle des actifs dans chaque région de France (Transitions Pro Bretagne, Transitions Pro Corse…), les associations Transitions Pro sont administrées par les partenaires sociaux et sont agréées par l’État.

En savoir plus

Les prestataires du développement de compétences

Le marché de la formation et de l’accompagnement est caractérisé par une extrême diversité avec plus de 75 000 organismes recensés

Les organismes de formation

Tous les organismes de formation sont recensés par le ministère du Travail. Toutes les formations éligibles au compte personnel de formation sont certifiées. Ces certifications sont inscrites au RNCP ou au RS, deux répertoires nationaux sous la responsabilité de France compétences.

  • Les organismes publics assurent en moyenne 20 % des actions de formation en France ;
  • Les organismes privés ont principalement pour clients les entreprises et leurs salariés, issus du secteur privé, ainsi que les demandeurs d’emploi.

Les centres de conseil et d'appui

Les centres de bilan de compétences

Le bilan de compétences permet d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, ses aptitudes et ses motivations en appui d’un projet d’évolution professionnelle et, le cas échéant, de formation. Éligible au compte personnel de formation, il est obligatoirement réalisé par un prestataire extérieur à l’entreprise.

En savoir plus sur le bilan de compétences

 

Les centres de conseil sur la validation des acquis de l'expérience

La VAE permet à toute personne engagée dans la vie active d’obtenir une certification professionnelle par la validation de son expérience acquise dans le cadre d’une activité professionnelle et/ou extra-professionnelle.
Les centres de conseil sur la VAE (Point Relais Conseil) aident chaque candidat à analyser la pertinence de son projet VAE compte tenu de son expérience, expliquent la démarche, aident au choix des certifications correspondantes à leur expérience, les réorientent, si besoin, vers d’autres démarches et informent des possibilités de financement.

En savoir plus sur la VAE

 

Les opérateurs du conseil en évolution professionnelle

Le CEP est un droit gratuit, universel et personnalisé permettant à toute personne de faire le point sur sa situation professionnelle. La loi du 5 septembre 2018 a conduit à une recomposition du paysage des opérateurs qui délivrent cette offre de service :

  • Pôle emploi, les missions locales, les Cap emploi ainsi que l’Apec continuent d’être opérateurs du conseil en évolution professionnelle pour les publics qui les concernent ;
  • De nouveaux opérateurs ont été sélectionnés dans chaque région par France compétences, chargés de réaliser le conseil en évolution professionnelle pour les actifs occupés hors agents publics, en respectant un cahier des charges national identique et commun à tous.

En savoir plus sur le conseil en évolution professionnelle

Les organismes certificateurs qualité

La qualité de la formation

La loi Avenir professionnel prévoit une obligation de certification qualité, des organismes concourant au développement des compétences, s’ils veulent bénéficier de fonds publics.

En savoir plus sur la qualité de la formation

Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet